images/headers/mandigo_header.jpg
Le conteur et l'imaginaire

Le conteur et l'imaginaire

« Don Quichotte évolue dans un monde d’apparences… Un monde indécis qui reflète en le déformant son propre monde intérieur… »
(préface à Don Quichotte par Jean Canavaggio, Folio).
Quand j’étais petit, j’aimais bien ce personnage de DQ qui prenait les moulins pour des géants. Je le trouvais un peu « antique », grandiloquent et pour tout dire plutôt ridicule mais j’aimais son optimisme, sa disponibilité et son courage impertinent même si je n’avais pas encore réalisé l’importance de ce miroir qu’il nous tend : pour conquérir le monde, il faut partir de ce que l’on est, regarder à l’intérieur de soi pour faire exister les choses.
Le personnage de Don Quichotte est à l’image de l’artiste, celui qui croit en ses songes pour inventer son monde à lui… Au détriment des contraintes de la réalité… Pépito Matéo

Le conteur et l’imaginaire, Pépito Matéo. Essai sur l’art de conter, éditions Atelier Baie, 192 pages, 16 €

Répondre